Etape à Cape Cross

Cape cross, n’est pas une ville mais plutôt une sorte de bout du monde situé au bord de l’océan Atlantique le long de la côte des Squelettes, tout un programme !

Ce qui fait la particularité de Cape Cross n’est pas la croix déposée par le portugais Diogo Cao en 1486 pour marquer le cap le plus au sud découvert par les européens en Afrique, ni même les épaves échouées en mer et qui ont donné leur nom à Skeleton coast. La raison principale, pour laquelle les touristes font escale à Cape Cross, se sont ces otaries à poils longs échouées sur la cote.

DSCN1367 Etape à Cape Cross

Oubliez votre maillot de bain, bien que l’on soit en bord de mer, la baignade est peu engageante partout en Namibie, et encore moins à Cape Cross. C’est par milliers voire centaines de milliers que les otaries se retrouvent ici. (6 500 000 selon Wikipedia). Le spectacle est à la fois fascinant et repoussant. L’odeur est y à vrai dire pour beaucoup. C’est limite insoutenable, une odeur de fauve mouillé vous prend vite aux tripes. A cela vient s’ajouter le cri sourd de l’otarie…..

P1010406 Etape à Cape Cross

Une sorte de rambarde aménagée permet aux touristes de se balader pendant 15 bonnes minutes à travers les otaries qui nous entourent, mais c’est enrubannée dans nos foulards et au pas de course que nous visitons les lieux. J’avais vu ça, c’est noir d’otaries !, que se soit dans l’eau ou sur les bords. Certains sont très impressionnants, un mâle pouvant peser jusqu’à 350 kilos. J’ai eu beau poser la question à notre guide je n’ai jamais su pourquoi les otaries se regroupent toutes à cet endroit précis, si jamais vous avez la réponse…

DSCN1361 Etape à Cape Cross

A certaines périodes de l’année, il parait que la chasse aux otaries est même autorisé car les colonies consommeraient plus de poissons que la Namibie et l’Afrique du sud réunies, un triste massacre…

Au bout de 30 minutes, on est assez content de retrouver notre minibus et on a hâte de prendre une bonne douche dans notre première et seule nuit d’hôtel de tout le séjour. L’odeur de l’otarie a bien imprégné tous nos vêtements et nos cheveux. Prochaine étape la ville de Swakopmund à 128 km

A lire aussi : Namibie, avant de partir
                    Swakopmund, un peu d’Allemagne en Namibie
                    Le désert du Namib
                    Visite d’un village Himba
                    Safari dans le parc d’Etosha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>