Le Pic d’Adam au mois de septembre

Le Pic d’Adam, est l’un des sites qui m’a donné envie de découvrir le Sri Lanka. J’avais déjà fait l’expérience de gravir le Mont Batur à Bali à 2h du matin pour admirer le lever du soleil, et c’est encore à ce jour l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage.Se lever en pleine nuit et gravir 5000 marches jusqu’au petit jour…  j’attendais ça avec impatience.

Sri Pada 1024x768 Le Pic dAdam au mois de septembre

Le Pic d’Adam, c’est quoi exactement ?

Le Pic d’Adam est considéré comme l’un de sommets les plus hauts du Sri Lanka, c’est également un lieu de procession pour les pèlerins hindous. La meilleur période pour y aller se situe entre les mois d’avril et mai, quand le temps est plus sec. L’ascension compte 5000 marches, elle se fait généralement en plein nuit pour arriver au sommet, vers 6h du matin, au lever du soleil.En plus de l’exploit sportif, il y a toute une ambiance lors de la montée des marches.

Voici une vidéo pour vous donner un aperçu de la récompense au sommet 

Comment faire pour arriver au Pic d’Adam ?

A vrai dire c’est un peu l’expédition. De Kandy nous avons pris un train tôt le matin pour arriver 2h plus tard à Hatton. Le trajet en train est conseillé dans tous les guides, c’est vrai que les paysages sont magnifiques, de plus le train est assez typique. Pour plus de confort je vous conseille de prendre une place assise, sinon vous serez entassés dans les wagons avec les Sri Lankais. Il faut le vivre au moins une fois, mais attendez-vous à rester debout tout le long du trajet. Ce que je trouve très sympas, ce sont ces vendeurs ambulants qui passent dans les wagons pour pour vendre toute sortent de nourriture à grignoter, pas la peine d’apporter son sandwich.. .

 

Ensuite l’objectif est de rejoindre le petit village de Dalhousie, à 34 Km, point de départ de la grimpette. De Hatton, il faut soit prendre un bus, mais il y en a seulement 2 par jour hors saison, soit prendre un tuk tuk.

Quand on arrive à la gare, c’est un peu le no man’s land, personne n’est là pour nous renseigner, sauf les chauffeurs de tuk tuk qui évidemment essaient de nous vendre leurs services. On commence alors les négociations, 2 jeunes autrichiens aussi perdus que nous, nous demande s’ils peuvent nous accompagner. Après, quelques bonnes dizaines de minutes on négocie le trajet à 800 rp par personne ce qui nous semble plutôt correct. Et c’est parti pour 1h15 de tuk tuk.

La météo n’est pas au rendez-vous, dommage car le chauffeur nous dépose dans des endroits magnifiques pour prendre des photos, les paysages sont splendides malgré la grisaille et la pluie tropicale.

A quoi ressemble la Dalhousie ?

Honnêtement à rien, ce n’est pas un village mais plutôt un bourg, il y a deux ou trois commerces mais rien de plus, l’ensemble est d’ailleurs assez glauque voire carrément moche !. Le mieux est d’arriver dans l’après midi, sinon la journée sans un  bon jeu de carte va vous sembler très très longue…

Ou loger à Dalhousie ?

Les chauffeurs de tuk tuk nous amènent directement dans une guesthouse pas trop mal La Punisi rest mais impossible de négocier une chambre à 2000 rp pour deux avec petit dej alors que l’hôtel est vide. Le village a l’air complètement désert mais nous tombons quelques mètres plus loin sur l’Adam’s Pic Gueshouse family. Tenu par un père de famille et son fils, nous arrivons sans trop de peine à négocier. Nous sommes ravis d’apporter un peu de finance à cette petite famille, en plus, ils servent une cuisine excellente et vraiment pas chère. Une bonne adresse que je vous recommande.

L’ascension du Pic d’Adam

On part comme prévu à 2 heures du matin, la pluie commence à tomber, mais on est équipés de bon poncho quechua, et d’une bonne polaire. On a confiance et surtout on est très motivés. A peine quelques marches grimpées, un moine nous accueille tout sourire en nous demandant une première offrande. Quelques dizaines de minutes après, rebelote…on s’est dit qu’à la fin du trajet on allait se faire plumer….On ne croise quasiment personne pendant la montée. La pluie devient de plus en plus forte, le vent s’y met lui aussi. Au bout d’une heure et demi sous la pluie, nos ponchos nous lâchent, les affaires sont trempées. C’est à grand regret qu’on se décide à rebrousser chemin et de ne pas poursuivre l’ascension du Pic d’Adam.

A vrai dire, c’était ma plus grande crainte. J’avais contacté d’autres blogs qui’ m’avait prévenu « l’ascension du Pic d’Adam en septembre, c’est toujours compliqué ». Chemin pas du tout éclairés, commerces fermés, pas l’ombre d’un Sri Lankais sur le trajet, pluie battante, on est loin de l’image festive de l’ascension du Pic d’Adam que l’on pouvait imaginer. Je n’ai donc pas de photos à vous montrer, mais je voulais simplement vous prévenir de bien vous renseigner sur la météo avant de faire le trajet jusqu’en Dalhousie pour rien.

Le lendemain, c’est déçu que nous repartons avec le bus jusqu’à Hatton. De là, nous prenons une correspondance pour Nuwara Eliya, notre prochaine étape.

A lire aussi: Une journée à Kandy 
                     Les Grottes de Dambulla
                    17 jours au Sri Lanka – Avant de partir

 

 

3 réflexions au sujet de « Le Pic d’Adam au mois de septembre »

    • C’est clair, j’ai bien pensé à toi à 2h00 du matin sous la pluie :) mais j’avais tellement envie de le faire que j’ai voulu tenté ma chance…ce n’est que partie remise. Bises et merci encore pour tes précieux conseils que j’aurai dû suivre…;) ton blog est génial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>