Salawas ou voyager en Inde chez l’habitant

Après la ville de Jodhpur, direction la campagne. Nous partons à 30 km dans le village de Salawas, visiter un petit village Bishnois. Ce soir on passera la nuit chez l’habitant. J’attendais avec impatience cette expérience car j’aime ces moments partagés avec les locaux, c’est toujours authentique, du moins je l’espère !  en tous cas, n’étant pas une grande fan de voyage organisé, c’est ce qui m’a fait en grande partie signer pour ce voyage.

DSC00376 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitantL’accueil dans la famille

Nous sommes reçu dans la famille de Chhotaram, une joyeuse famille aux bacchantes bien épanouies !. En Inde, il est coutume que tous les membres d’une même famille vivent ensemble. Ici 3 générations sont présentes : les grands parents, leurs deux fils accompagnées de leurs femmes et leurs 9 petits enfants Ça fait du monde !. En Inde se sont les femmes qui quittent leurs familles pour celles de leurs maris. Ce qui peut causer pas mal de problèmes en fonction de l’accueil qui leur est réservé par leur belle mère. Comme encore beaucoup de femmes ne travaillent pas, elles se retrouvent asservis en grande partie aux taches ménagères. Selon notre guide, les temps changent, mais au village est on encore au cœur des traditions…

DSC00369 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

On se sent tout de suite bien dans cette maison, père et fils se plient en 4 pour nous accueillir. Thé de bienvenue, grand sourire, échange en anglais… les femmes elles sont plus discrètes, elles s’affairent surtout autour du repas. On passe bien 4 heures à ne pas faire grand chose finalement, mais ça tombe bien, l’objectif n’est pas de courir les activités mais de partager le quotidien, et de mieux comprendre le mode de vie des hindous.

Le repas arrive,  des galettes de blé que l’on trempe dans une sauce couleur moutarde accompagné de choux blanc. C’est hyper bon.

DSC00365 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

Mais surtout on passe notre temps à les observer, le grand père et ses petits enfants ont l’air hyper proche, ils arrêtent pas de se câliner et de s’embrasser, et ça fait du bien de voir le lien qui existe entre eux. Tradition oblige, les filles aident la grand mère, qui n’a que 55 ans … à  écosser les haricots. On rit beaucoup même si la communication n’est pas simple, elle ne parle pas beaucoup anglais, mais cela reste un beau moment de partage.

DSC00364 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitantAu niveau logement, nos chambres sont hyper coquettes. Logés dans de petites cases, on se croirait en Afrique. C’est bien pensé et très bien aménagé. C’est sur ici on va pouvoir oublier les boules Quies et dormir enfin, comme des bébés.

88679281 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

DSC00353 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

Le tour du village 

Dans l’après-midi,  on part à la visite du village de Salawas. Il y a des enfants partout, tout excités à l’idée d’être pris en photo. Il y a peu d’habitants, environ une vingtaine de maisons, mais eux mettent l’ambiance il n’y a pas de doute !

DSC00372 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

DSC00385 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

DSC00383 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

On s’arrête chez un potier pour un démonstration de son savoir faire avec un tour à l’ancienne, entendez non-électrique. Certains d’entre nous s’essaient à un vase ou une assiette, mais c’est la cata. Evidemment à la fin, on nous incite à acheter des souvenirs, c’est pénible, mais ils ne sont pas insistants et avec le recul ils pratiquent les prix les plus bas que nous avons pu voir de tout notre voyage. Alors, profitez-en, moi même si j’avais su …

DSC00391 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

Le soir, on s’exerce au métier à tisser, la famille de Chhotaram est une famille de tisserands. cette fois je m’y essaie, mais là ce n’est pas simple non plus, j’ai bien du mal à manier le fil au  bon endroit et Chhotaram vieille au grain. Ces tapis sont fait uniquement à la main ce qui fait leur résistance et qualité. Vous pourrez bien évidemment repartir avec quelques tapis moyennant roupies. On a encore le droit à une expo pour que l’on puisse acheter. C’est difficile de refuser, on a pas grand chose à faire dans le village, on est chez eux et puis il faut l’avouer, ils sont hypers sympas et on est bien reçu. Mais bon, ça casse quand même le côté authentique. En Inde il n’y a rien à faire, on est très vite dans un rapport commercial, dommage.

La vie des femmes

Pour m’échapper un peu je file aider la femme de Chhotaram en cuisine. J’en profite pour essayer de comprendre sa vie. Elle n’a que 26 ans mais elle a déjà 4 enfants ! depuis que je suis arrivée, je la vois courir et s’affairer, cuisine, taches ménagères, dessins au henné sur les mains des touristes, elle n’arrête pas. Elle est hyper jolie et parle bien anglais. Assise à côté du feu, elle prépare la cuisine à même le sol. Il fait une chaleur atroce.

DSC00397 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

Elle me raconte qu’elle s’est marié à 16 ans et qu’elle vient elle aussi du même village. Elle se dit heureuse d’être marié mais comprend malgré tout les occidentales, qui ne le sont pas, « au moins vous n’avez pas de problèmes » ! J’essaie de lui expliquer, qu’en Inde ils ont les mariages arrangés et que nous on a des « dates » arrangés sur Tinder, on se marre.

DSC00358 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

L’essayage du sari

Le folklore continue, avant le dîner, la grand-mère nous propose de nous faire essayer un sari. Ca tombe bien, on en avait trop envie. Par dignité, je ne vous montrerai pas de photo…au delà du côté pratique, le sari ça ne va pas franchement à tout le monde, un bon jean t-shirt décidément il n’y a rien de tel…

Le lendemain matin, on se lève aux aurores, chant du coq à 5h du mat, des vaches se mettent à meugler, puis ce sont les villageois qui se mettent à chanter, un vrai concert , vive la campagne !

DSC00392 Salawas ou voyager en Inde chez lhabitant

Malgré tout les adieux sont déchirants, ils sont si attachants et surtout, on a eu l’impression d’avoir partagé des vrais moments. On a rencontré une famille allemande qui restait là pendant une semaine complète, ils étaient ravis d’être ici. C’est vrai que le lieux est authentique et chaleureux.

Si vous aussi vous voulez vivre l’expérience de l’Inde chez l’habitant vous pouvez réserver ici. Je n’ai franchement rien à y gagner, j’ai juste été séduite par cette expérience et les avis sur tripadvisor de ceux qui y sont allés sont excellents. Vous pouvez réserver les yeux fermés. Vous serez bien accueilli et vous ne le regretterez pas.

A lire aussi : Fort et palais à Jaipur
                      Rando et bénédiction à Pushkar
                      Udaipur, ma ville coup de coeur
                      Halte à Ranakpur
                      Agra ou comment finir en beauté avec le Taj Mahal
                      Jodhpur, la ville bleue
                      Méharée dans le désert du Thar
                      Forteresse et temple à Jaisalmer
                      Avant de Partir au Rajasthan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>