Accueil » Asie » Népal » Une journée à Katmandou

Une journée à Katmandou

Par mylittleplanet

Quand on arrive à Katmandou, on ressent tout de suite l’impression d’un terrible chaos. Trafic intense, pollution qui s’attaque directe aux poumons, densité de la population. Bref, Il y a un monde de dingue, du bruit, des particules de poussières dans l’air qui vous font tousser toutes les 10 min, en tant qu’européens fraîchement arrivés on se demande comment les gens peuvent vivre ici, mais rassurez-vous comme dans beaucoup de villes asiatiques tout se passe avec le sourire et sans agressivité.

Les rues sont assez mal indiquées, ce qui n’arrange rien pour les touristes, en gros vous ne savez jamais exactement ou vous êtes. Les trottoirs sont défoncés, il y a beaucoup de bâtiments à moitié détruits, des énormes trous dans le bitume, mais 5 minutes plus tard vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur un bar branchouille en rooftop ou un immense Bouddha qui vient calmer le brouhaha ambiant. La ville de Katmandou est pleine de surprises. On ne sait jamais sur quoi on va tomber et c’est bien ce qui la rend si attachante.  Je n’ai qu’une journée de visite à Katmandou avant de partir en trek, alors j’ai dû cibler 2 lieux très touristiques mais incontournables.

Visite de Swayambhunath, le royaume de singes

A 30 min de marche de Thamel, on part tôt le matin pour la visite du Stupa de Swayambhnath aussi appelé Monkey Temple, vous comprendrez rapidement pourquoi. Pour les touristes il faut payer l’entrée 200 roupies, mais c’est l’un des lieux incontournables à visiter à Katmandou, donc ne passez pas à côté ! Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est l’un des stupa les plus grands que j’avais jamais vu et l’un des sites religieux les plus beaux du pays.

A l’entrée quelques moulins de prières vous accueillent dans ce lieu plein de promesse. Construit sur une colline, il faut s’armer de courage pour monter les centaines de marches qui mènent au Stupa sous un soleil de plomb. Mais quelle récompense ! On arrive devant un Bouddha géant dont les yeux vous suivent de partout. Le regard de Bouddha est posé sur les 4 faces du stupa, magnifique. On dit d’ailleurs que c’est l’incarnation de la perfection divine ! Tout un programme… Ce n’est pas tout, autour des moulins de prières, des drapeaux qui volent aux vent, l’odeur d’encens…sans compter les autres monuments de prières qui viennent s’ajouter.  Petit conseil : ne vous trompez pas, dans la tradition Bouddhiste,  il faut marcher dans le sens des aiguilles d’une montre autour du stupa.

Ensuite suivez le chemin de prière pour contempler d’autres monuments religieux et d’autres stupas, eux aussi sublimes. Attardez-vous sur les détails, chaque sculpture, cloche, mantra sont empreint de symboles.  J’ai adoré ce lieu, c’est beau, calme, rempli de sérénité. Comptez environ 1h30 de visite pour apprécier toute la beauté du lieu.

Durban Square 

S’il y a bien un 2ème lieu incontournable a Katmandou c’est bien la cité de Durban Square. C’est ici que les rois étaient couronnés et que leur palais étaient érigés au temps des civilisations Newar.  Le lieux rassemble des palais, des temples hindouistes vénérés par les Nepalais. C’est ici que vit la déesse Kumari, mais je n’ai pas eu la chance de la voir à sa fenêtre. Malheureusement Durban Square a été particulièrement touché par le séisme de 2015. Plusieurs bâtiments ont été détruits, ou se sont effondrés. La visite du lieu est assez cher et seul les touristes doivent payer : 8 euros. Je dois l’admettre je n’ai pas été charmé par le lieu. La plupart des bâtiments étaient en travaux, et il y a peu de palais à visiter finalement.

Un hôtel calme à Katmandou

La plupart des touristes logent dans le quartier de Thamel. Bars, restaurants, boutiques, rues piétonnes, drapeaux qui volent au vent. Thamel n’est pas sans rappeler Koa San Road en Thailande.  C’est le lieu ou se regroupent les touristes du monde entier avant d’attaquer un trek. Tout est fait pour que vous dépensiez vos roupies tranquillement. Le quartier n’est pas désagréable, sans avoir un charme fou non plus. Si vous souhaitez vous équipez c”est ici que vous pourrez acheter tout le nécessaire de trek à des prix imbattables. Certes il y a pas mal de contrefaçon, mais c’est plutôt bien fait et pas cher.

Nous sommes logés à l’International Guesthouse, un petit coin de paradis entouré de verdure. C’est calme, les chambres sont belles et confortables, et le petit dej est vraiment pas mal du tout. Le prix n’est pas donné pour un budget routard, mais le gros plus est le jardin verdoyant. A part les chiens qui aboient toute la nuit, mais ça c’est un peu partout pareil à Katmandou, vous êtes sûr de vous y sentir bien et d’être au calme, parfait après une bonne journée de visite et pour fuir l’agitation de Katmandou.

Météo en octobre à Katmandou

La journée on a eu chaud à Katmandou au mois d’octobre, et on était bien content d’être en tee shirt. Par contre dès que le soleil se couche il fait beaucoup plus frais, on ressort alors polaire et blouson fin.

Restaurants à Katmandou

Ce n’est pas si simple de bien manger à katmandou, pourtant Thamel ne manque pas de restaurants, loin de là, mais ils font tous restaurants à touristes. J’avais bien pris quelques adresses avant de partir, mais s’y retrouver dans Thamel  a eu raison de ma patience. Les rues sont peu voire pas indiquées, c’est assez labyrinthique. Mon conseil, prenez quelques adresses et demander aux gens dans la rue de vous indiquer un bon restaurant typique. C’est comme ça que nous sommes tombés sur le Thakali, un restaurant en étage typique où on a pu manger un super Dal Bhat.

Dernières courses avant de partir

Je vous conseille de passer au supermarché pour faire vos dernières courses avant de partir, eau, biscuits, fruits secs, tout est beaucoup plus cher lorsqu’on arrive en altitude et ils vous seront bien utiles pour reprendre des forces lors de vos longues journées de marche. Vous pourrez aussi changer vos euros sans problème à Thamel. Pas la peine de faire le tour des bureaux de change, ils pratiquent tous le même taux.

Ce soir on va se coucher tôt. demain il faut qu’on se lève à 7h00. Au programme, une longue journée de 6h de route pour arriver dans la ville de départ de notre trek Syabru Besi.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.