Accueil » Asie » Népal » Syabru Besi et 1er jour de trek au Népal

Syabru Besi et 1er jour de trek au Népal

Par mylittleplanet

Aujourd’hui nous partons en voiture direction le village de Syabru Besi, ou nous démarrerons notre trek de 10 jours dans la région du Langtang Gosainkund.

Le trajet jusqu’au départ du Trek

Le trajet est pénible, je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être en bus. La route est complètement défoncée, on est ballotté constamment et on s’accroche à notre siège. Notre chauffeur assure comme un chef. On a chaud et on est entassé à 7 dans la voiture, mais tout le monde prend son mal en patience dans le silence. Bref les 6h de route ne sont pas de tout repos et on arrive dans le village de Syabru Besi, épuisés.

A peine arrivés, notre chauffeur récupère d’autres touristes pour faire la route dans l’autre sens direction Katmandou. En pleine saison, les gars n’arrêtent pas, quitte à ne dormir que 3 ou 4h par nuit. Bref un métier de dingue.  Au Népal, il faut savoir qu’il n’y a qu’un seul jour de repos par semaine, et les journées, selon les métiers sont parfois interminables. Une belle leçon de courage !

Syabru Besi

Syabru Besi se situe dans la région du Langtang. Le village n’est pas bien grand, mais ce qui surprend c’est la tristesse qui règne ici. Fortement touché par le tremblement de terre de 2015, il y a beaucoup d’immeubles ou de maisons détruites de part et d’autres, sans compter la route qui encore une fois, n’est pas terrible non plus. Heureusement les népalais ont toujours le sourire, une belle leçon de vie face à ce paysage pour le moins terne.

Nous sommes logés au Green Hotel, un petit hôtel simple mais chaque chambre à sa salle de bain et le soir il fait bon. Si on avait su ce qui nous attendait, on en aurait plus profité, parce le manque de salle de bain et d’eau chaude seront parfois difficile par la suite ! On fait la rencontre de notre équipe composée de 3 porteurs et de notre assistant guide. Il n’y a pas de doute, on va bien rigoler avec eux, ils sont adorables. 2 de nos porteurs sont étudiants et c’est pour eux un job d’été. J’ai un peu honte de mon sac qui ne doit pas dépasser 10 kilos, ils sont si minces ! Un bon conseil ne chargez pas trop vos sacs, on a vu sur notre trajet, dont le portage paraissait super lourd.

1er jour de trek

Après une bonne nuit de sommeil, nous attaquons notre trek dès 8h du matin. Le chemin grimpe sec et ça ne s’arrête pas. Au programme : 900 m de dénivelé et 3h de marche avant la première pause, une vraie mise en jambe ! On a chaud, mais la foret que l’on traverse est vraiment magnifique, et ça nous fait du bien, un peu d’activité après la journée de transport d’hier. Tout le monde avance d’un bon pas et dans la bonne humeur. Nous recroisons les touristes logés eux aussi la veille à l’hôtel. Finalement nous arrivons plus tôt que prévu pour la pause déjeuner alors notre assistant guide nous propose de prolonger la marche vers son village pour nous présenter sa famille.

Au cœur de la vie népalaise

On commence par la visite du temple du village ou a lieu une cérémonie Bouddhiste. On y comprend pas grand chose mais c’est vraiment sympa de partager ce moment avec les villageois. Et puis nous rencontrons Tiffany, la fiancé américaine de notre guide. Il y a 3 ans, elle décide de tout quitter pour vivre a Katmandou. On est accueilli dans la famille avec le sourire. La maison ne paye pas de mine à l’extérieur mais l’intérieur est super cosy. On a eu une chance incroyable d’être accueilli ici dans une famille loin des touristes et c’est vraiment intéressant de voir comment  ils vivent. Nous ne sommes pas resté bien longtemps  mais l’hospitalité et tous ces visages si accueillants me resteront longtemps en mémoire.

Je marche, tu marches, nous marchons…

Après la pause déjeuner nous repartons pour à nouveau 3 heures de marche. Nos corps peu entraînés accusent le coup et ont un peu de mal avec la remise en route. On souffre, il fait chaud et ça n’arrête pas de grimper. Honnêtement moi qui était en tête de peloton, je commence sérieusement à fatiguer et je vois que mes compagnons de trek n’en mènent pas large non plus.

On re-croise nos touristes de la  veille qui sont dans le même état. On en a marre, et ce n’est que le 1er jour  ! Après bien des efforts et une brume épaisse qui a commencé à tomber à 15h, nous arrivons enfin épuisés dans le village de Sherpa Gaon. Les chambres de notre hôtel ” Hotel view” sont spartiates, en gros deux lits simples dans 7 m2 et la salle de bain est en extérieur.  On a tout de même le droit à un super accueil et la vue est superbe.

L’après trek

Il fait froid après 17h et on a vite remis doudoune et bonnet.  La soirée était simple et chaleureuse. Réunis dans la salle de repas, on a mangé un bon Chowmein, un plat de nouilles garnies de légumes et de fromage. Le reste de la soirée a été épique. En rentrant dans la chambre, mon lit était couvert de petites bestioles noires. Ayant peur des punaises de lit, on a dû déménagé nos affaires en plein nuit et j’ai du asperger mon sac de couchage d’huile essentielle de lavande. On ne saura jamais si c’était vraiment des punaises. D’après ce que j’ai lu dans d’autres blogs c’est assez courant au Népal, alors inspectez bien votre matelas avant de vous coucher. Avis aux fêtards, même avec de la bonne volonté on ne fait pas long feu au Népal. Fatigués par les journées de marche et les différences de température, on se couche tôt et on se lève tôt..

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.